BlueMind, les aventuriers du mail : bilan 2021 et perspectives 2022

Revivez avec nous les temps forts 2021 des « aventuriers du mail » et découvrez quelques indiscrétions sur la prochaine partie

2021 a été une année riche pour l’Open Source français en général et pour BlueMind en particulier. Certes, la crise sanitaire n’a pas fini de nous pourrir la vie mais il y a eu tellement de beaux moments, d’espoirs et de réussites que nous dressons malgré tout un bilan positif de ces 12 derniers mois. Mieux encore, nous sommes gonflés à bloc pour les douze prochains !

Revivez avec nous les temps forts des « aventuriers du mail » et découvrez quelques indiscrétions sur la partie suivante…

Une grande victoire pour l’Open Source : Le CNLL et Atos remportent le marché interministériel de support des logiciels libres et le marché de support et d’expertise Open Source de la CNAM

Fruit d’une longue démarche, faisant suite à l’enquête et aux constats de 2019 sur les grands contrats de support Open Source, le CNLL a créé avec ATOS et de nombreux membres du CNLL (Alterway, Arawa, BlueMind, FactorFX, Maarch, Oslandia, Worteks et FranceLabs) des groupements de réponse et remporté les marchés de support Open Source interministériels et de support et expertise Open Source de la CNAM.

« C’est une victoire majeure » explique Pierre Baudracco, président de BlueMind et coPrésident du CNLL « non seulement elle permet aux experts français d’avoir enfin accès aux marché publics mais elle valide notre stratégie de « chasse en meute ». Cela signifie nous regrouper en tant qu’éditeurs et ESN de l’écosystème Open Source pour proposer un guichet unique d’offres. C’est seulement ainsi que nous pourrons faire peser les solutions et l’expertise française et européenne face aux géants étrangers qui s’essuient les pieds sur notre souveraineté numérique. »

L’écosystème revient en force

Malgré la crise sanitaire qui a continué de paralyser le premier semestre 2021, l’écosystème Open Source est resté plus que jamais solidaire. Deux beaux évènements ont particulièrement marqué l’année 2021 : le Bboost et OSXP.

  • Le Bboost, co-organisé par Nouvelle-Aquitaine Open Source (NAOS) et le Conseil National du Logiciel Libre (CNLL) tenait sa deuxième édition à la Rochelle. Il a notamment permis de mettre en lumière des questions essentielles sur le numérique d’après COVID. « L’une des conséquences de la pandémie aura été de mettre en lumière la crue réalité de notre absence de souveraineté numérique, » expliquent les deux coPrésidents de Naos, David Joulin et François Pellegrini. « Cet enjeu de souveraineté est indissociable du redémarrage de l’économie qui, afin d’éviter une seconde catastrophe pour nombre de nos concitoyens, doit s’accompagner de la mise à la disposition des entreprises et organisations, d’environnements numériques adaptés, souverains et résilients. »

  • Open Source Expérience (OSXP)Les 9 et 10 novembre 2021 ont vu l’ouverture d’un nouveau grand rendez-vous dans la capitale dédié aux acteurs français et européen du libre : OSXP. L’occasion de nous retrouver enfin et de revenir au contact de nos clients, utilisateurs, contributeurs et partenaires.

    OSXP a surtout été marqué par sa dimension politique grâce à l’intervention très remarquée du député Philippe Latombe, rapporteur de la mission d’information parlementaire « Bâtir et promouvoir une souveraineté numérique nationale et européenne ». Accompagné de Pierre Baudracco, co-président du CNLL et président de BlueMind, Philippe Latombe a ensuite rencontré et discuté avec différents acteurs présents sur le salon.
Pierre Baudracco et Sylvain Garcia de BlueMind rencontrent le député Latombe à l'occasion d'OSXP 2021
Pierre Baudracco et Sylvain Garcia de BlueMind rencontrent le député P. Latombe à l’occasion d’OSXP 2021

Autre temps fort, l’annonce du plan d’actions du gouvernement pour l’Open Source par Amélie de Montchalin, Ministre de la Transformation et de la Fonction Publiques, venue réserver cette primeur au salon, suivi d’une visite et de la rencontre de quelques acteurs de l’écosystème.

Lancement de BlueMind 4.6

La raison d’être de BlueMind dans le domaine de la messagerie collaborative est d’apporter aux entreprises une vraie alternative souveraine aux solutions hégémoniques étrangères, qui suscite l’adhésion des utilisateurs.

L’email étant l’outil de communication le plus utilisé en entreprise, la clé de voute de tout sujet lié à la messagerie réside dans la satisfaction utilisateur ! C’est pourquoi depuis la création de BlueMind, nous construisons notre solution autour des usages et des besoins opérationnels. 

2021 a vu de grandes évolutions de la solution BlueMind avec notamment un nouveau webmail pensé entièrement autour de l’expérience utilisateur et l‘ajout et support de la visioconférence native ou intégrée.

Pour en apprendre plus sur BlueMind v4.6 :

Une décision de la DINUM encourageante …mais insuffisante

En septembre dernier coup de tonnerre dans les ministères… le directeur interministériel du numérique, Nadi Bou Hanna, ne veut pas (il n’y en a pas encore) d’Office 365 dans les administrations publiques et le fait savoir dans une note de service formelle.

Ce qui pourrait ressembler à une victoire pour les acteurs de l’Open Source français qui s’époumonent sur le sujet de la souveraineté numérique depuis des années est à nuancer grandement. En effet, pas une ligne sur les alternatives souveraines existantes ! Ou plutôt une négation de leur existence puisque Nadi Bou Hanna conseille d’attendre « une amélioration de l’offre disponible sur le marché ».

Pour Pierre Baudracco (fondateur de BlueMind) interrogé dans Le Mag IT , « c’est malheureusement un oubli récurrent des solutions de l’écosystème français. Notamment des solutions des éditeurs Open Source qui semblent se heurter à une vision éculée de l’Open Source : “c’est que du service”, “s’il y a un éditeur, on perd notre indépendance” ». Ce n’est pas avec des prestations de service qu’on va créer une alternative à 365 !

Sentiment mitigé donc sur ce « coup de tonnerre », mais qui semble bien évoluer dans la bonne direction avec les annonces encourageantes lors du salon OSXP et le timide virage du gouvernement qui paraît enfin réaliser l’importance stratégique d’alternatives à 365 basées sur des solutions françaises !

Dans les cartons

Autant vous dire que nous sommes d’attaque pour affronter 2022 !

La solution va continuer de s’étoffer et ceci très rapidement en commençant par la version 4.7 en février qui va enrichir le nouveau webmail et apporter son lot de nouvelles fonctionnalités et améliorations.

La collaboration étendue, la résilience globale (stockage objet, mise à jour à chaud, sauvegarde et PRA temps réels,..) et les améliorations UX des autres apps sont des chantiers bien avancés qui verront une concrétisation dans la solution en 2022 !

Rejoignez la newsletter pour ne rien manquer des prochaines news, évènements et webinars.

En attendant nous vous souhaitons à tous une merveilleuse année 2022 !

Leslie Saladin

Leslie Saladin

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

12 + = 17

A propos de BlueMind

Accessible depuis tous les clients mail, web et mobiles. BlueMind offre le meilleur support collaboratif disponible pour Thunderbird et est la seule solution du marché 100 % compatible Outlook sans connecteur.

Articles récents

Suivez-nous

Inscription à la newsletter

Un e-mail par mois pour rester au courant de toutes les nouveautés BlueMind