BlueMind v4.0 : l’affaire de l’Orange Bleue

La nouvelle version de la messagerie BlueMind a été annoncée à l’occasion du Paris Open Source Summit 2018, sur un stand où l’on pressait des oranges. Toute la campagne est articulée autour d’une orange bleue, mais… Pourquoi ? 
Pour comprendre l’Orange Bleue, il faut d’abord comprendre la mission de BlueMind v4.0 et pourquoi elle aura mis si longtemps (5 ans) à sortir.

BlueMind v4.0

Faire sauter les verrous de la messagerie

A l’heure où le numérique s’immisce dans tous les secteurs, où les GAFAM sont devenus hégémoniques et où les Etats-Unis ont pour devise assumée «America First», notre dépendance aux solutions US pose une crise de confiance et de vraies questions sur la stratégie et la souveraineté numérique de nos nations et de l’Europe.

Le secteur de la messagerie fait partie de ces bastions dominés par les acteurs américains.

« Pour la messagerie, le vrai verrou, c’est le client Outlook »

Pierre Baudracco, Président de BlueMind et Président du programme du Paris Open Source Summit

Outlook est le client de messagerie de la majorité des organisations et la partie visible des utilisateurs. L’email est l’outil le plus utilisé dans le monde professionnel, c’est un point critique pour les organisations et les salariés, qui ont des habitudes très ancrées. On peut dire qu’ils sont captifs.

Les dirigeants et DSI voudraient plus de patriotisme économique, mieux sécuriser et maîtriser leurs données de messagerie et pouvoir faire des économies.  Pourtant la crainte de supprimer Outlook aux utilisateurs est très souvent le facteur qui l’emporte et impose le choix… En synthèse : la souveraineté ne résiste pas face à la satisfaction des utilisateurs!

BlueMind v4.0 a été conçu pour répondre à ce constat. Nous voulons permettre aux clients de conserver Outlook, sans aucun changement pour l’utilisateur, tout en passant à l’Open Source Français.

Nous n’encourageons pas l’utilisation d’Outlook qui, comme nous le savons tous, n’est pas une solution libre. Mais nous impulsons la transition vers un numérique plus éthique, plus ouvert et plus sain. Nous sommes convaincus que cela passe par une conception des produits qui va dans le sens de la satisfaction des utilisateurs. 

L’Open Source remonte dans la chaîne de valeur

BlueMind aura mis 5 ans pour réussir à développer, en exclusivité, cette alternative à Exchange 100 % opérationnelle avec Outlook sans module complémentaire. 

La nouvelle version 4.0 de BlueMind apporte une solution définitive au quasi-monopole du marché de la messagerie d’entreprise. En permettant aux organisations de conserver le client Outlook de façon transparente pour l’utilisateur, mais aussi d’utiliser de façon riche et collaborative les autres clients comme Thunderbird, le web ou les mobiles, nous offrons une alternative européenne ouverte et moins chère pour la messagerie.

Le Paris Open Source Summit 2018 a justement créé cette année un nouveau track « solutions utilisateur et solutions métier » pour évoquer ces logiciels libres directement destinés aux utilisateurs. L’Open Source n’est plus cantonné aux couches infrastructures. BlueMind v4.0 est un pas de plus vers le poste client Open-Source. 

Très bien, mais pourquoi une Orange Bleue à la fin !

Avec son nouveau slogan « la souveraineté enfin compatible avec les habitudes de messagerie » BlueMind annonce la véritable révolution.

Vous pouvez préserver les habitudes des utilisateurs tout en ayant la maîtrise de vos données et en privilégiant une solution française plutôt qu’américaine. Plus d’excuse maintenant, l’alternative existe : nous avons le choix (#NousAvonsLeChoix)

L’Orange Bleue est là pour interpeller. Ce qu’il faut comprendre, c’est que vous pouvez injecter du BlueMind dans votre système, il n’y aura pas de différence. L’orange, une fois coupée, reste une orange. 

Leslie Saladin, Responsable Marketing et Communication

L’orange bleue est donc une allégorie du choix qui est aujourd’hui présenté aux entreprises. L’alternative Open Source est là. Elle fonctionne. Elle préserve les usages de vos utilisateurs. Ils n’y verront que du feu… ou que des oranges !

Assistez à la réunion du lundi avec Berthier, le DSI, pour tout comprendre :

Suivez nous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *